Growth Hacking, la définition

Contrairement aux idées reçues, il existe plus de techniques qu’il n’y parait afin d’assurer le bon développement et la pérennité de son entreprise sur le marché. Généralement en terme de marketing, on parle rarement de Growth Hacking. Cependant, cette technique qui signifie littéralement « piratage de croissance » peut présenter certains avantages.

Très commun aux États-Unis, et un peu moins en France, le Growth Hacking n’a rien d’une nouveauté. A l’instar des sociétés comme Facebook ou Linkedin, de nombreuses entreprises en font usage actuellement en France. Et d’ailleurs, les experts dans ce domaine ne sont pas rares dans le pays. Mais avant de vous résumer les avantages ou les possibles inconvénients de cette approche pour votre activité, retour sur le Growth Hacking. La définition.

Pas un système de piratage dans le sens littéral du terme

 Le terme « Growth Hacking » peut induire en erreur certaines personnes. En effet, le mot hacking est le plus souvent assimilé à un piratage. Et c’est loin d’aspirer confiance dans un monde où les malwares font des ravages.

Il s’agit, ici, d’une nouvelle technique marketing, tout ce qu’il y a de plus légal. Les techniques utilisées visent à une amélioration de la réputation et de la notoriété de son entreprise. C’est notamment une des bases qui a fait la réussite des plateformes comme Dropbox ou certains réseaux sociaux.

Le « hack » signifierait plutôt des techniques informatiques et non de piratage. Ces deniers conduisent à une meilleure visibilité sur la toile, le tout à moindre coût.

  • Les hacks dans le Growth Hacking

Définis ainsi, les hacks ne sont pas encore très clairs. Peut-être avec des exemples, vous aurez plus de facilité à comprendre. On utilise des techniques informatiques dans le but de récolter des données comme les mails, les profils de réseaux sociaux dans le but d’en apprendre davantage sur le marché et les clients et pouvoir ensuite adapter ses messages en fonction des différentes situations.

Les hacks peuvent aussi être une manière d’automatiser les tâches, ce que les experts appellent « scraping ».  Ce qui facilite la gestion de l’activité.

  • Légale, mais controverser

Le Growth Hacking est tout ce qu’il y a de plus légal. Les astuces utilisées ne consistent pas à faire de la concurrence déloyale ni autre délit de ce genre. Néanmoins, le growth hacking est assez controversé sur le marché. Et pour cause, il contredit certains principes déontologiques de base, ce qui peut mettre mal à l’aise.

Elles ne respectent pas non plus certains règlements des réseaux sociaux dans la mesure où l’automatisation prend des hersages de faux-comptes. Ce qui peut parfois poser certains problèmes.

L’essentiel à savoir sur l’AARRR

Quand on parle de Growth Hacking, il est difficile de ne pas faire mention de l’AARRR. C’est notamment la base sur laquelle fonctionne cette technique de marketing.

  • Acquisition

Il s’agit d’une évaluation des différents canaux de diffusion du web dans le but de trouver la meilleure option possible pour une croissance rapide et fulgurante. Ici, il ne s’agit pas simplement de vendre, mais aussi d’attirer le maximum de prospects sur votre page.

  • Activation

Attirer n’est pas suffisant. Dans le second volet du Growth Hacking, il faudra intéresser les prospects par des messages attractifs. D’ou l’importance notamment de personnaliser les messages selon les besoins de chacun.

Vous pouvez vérifier l’efficacité de votre prospection par l’action que fera le prospect : il s’enregistre ou s’abonne ? Il effectue sa première commande ? Il reste ? Etc.

  • Rétention

La rétention ne nécessite pas plus d’explications. Pour que votre produit rencontre le succès qui lui est dû, il est nécessaire de retenir l’attention du prospect afin d’ensuite le faire revenir autant de fois que possible. Ce peut être via des promotions ou d’autres techniques de marketing classique.

En ce sens, le Growth Hacking ne doit pas uniquement s’intéresser aux sites, mais aussi mettre en valeur le produit.

  • Referral

Ou dit plus simplement le « référent » et le fait de changer un client en prospect. Les avis, les témoignages et les notes ne sont pas simplement un moyen pour créer un lien entre vous et les acheteurs.

Le Growth Hacking est une des bases de la réussite. Car, en permettant à vos clients de devenir vos ambassadeurs, vous aurez plus de chance de convaincre un autre particulier de faire également appel à vos services.

Cependant, pour ce faire, vous devez proposer des prestations de qualité et assurer toujours l’entière satisfaction de votre clientèle et mettre à jour vos produits fréquemment.

  • Revenu

Quand le prospect devient client, les revenus seront plus importants. Les bénéfices financiers, outre la renommée sur le marché, sont la finalité du Growth Hacking.

Les avantages du Growth Hacking

Le Growth Hacking commence justement à faire parler de lui en France et dans le monde entier. Et pour cause, ses avantages ne sont pas moindres.

  • Une réussite fulgurante et rapide

Ce sont surtout les start-ups qui s’en inspirent. Après tout, le Growth Hacking réunit un ensemble de techniques qui vise à une renommée rapide et fulgurante, à l’image de Facebook par exemple. Facebook est un réseau social qui est l’un des plus renommées ayant profité du Growth Hacking.

  • Il est modique

Contrairement aux idées reçues, le Growth Hacking est loin d’être exorbitant. Tout dépend surtout de la situation dans laquelle se trouve votre entreprise. Mais les experts en la matière respectent les impératifs que vous avez, surtout en terme de budget.

  • Le Growth Hacking est facile

Actuellement, vous disposez d’une large panoplie de prestataires de service, experts dans le Growth Hacking sur le web. De quoi vous faciliter grandement les démarches.

À moins d’avoir des bases en la matière, on ne vous conseille pas de tout faire vous-même. L’ensemble des techniques utilisées, ainsi que les logiciels requis pour bien faire du Growth Hacking, ne sont pas faciles à utiliser quand on est un débutant. Néanmoins, la qualité des services des prestataires ne vous laissera pas indifférents.

  • Une réussie sur le marché

Vu le contexte actuel, la course au référencement est de plus en plus présente. Le marché est souvent à la merci de celui qui réussit en premier à se faire une bonne réputation. Ainsi, le Growth Hacking sonne comme une évidence, notamment pour les jeunes entreprises. Avec les techniques de base prônées par cette approche, on peut se faire un nom en deux temps trois mouvements, et ce, dans n’importe quel domaine.

Mais attention, il faudra mettre à jour fréquemment vos techniques pour garder votre place sur le marché. L’entretien des profils sur les réseaux sociaux, les mises à jour sur les sites professionnels, et la promotion de nouveaux produits vous aideront à garder votre position.

Pour finir, il semble important de dire que malgré que ce soit les jeunes entreprises qui demandent le plus le Growth Hacking, cette technique peut parfaitement être utilisée par ceux qui ont plusieurs années d’expérience, notamment pour redorer leur image ou pour la peaufiner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s